Helmut Kohl, chancelier de la réunification allemande, est décédé

Dépêche de nouvelles chrétiennes RU (UNEC), Edition spéciale 22 juin 2017

BP 70114, F-95210 St-Gratien, Tél./Rép. 0134120268, unec, www.radio-silence.tv

HELMUT KOHL

Plusieurs amis m’ont demandé de commenter en tant qu’allemand la mort de l’ancien chancelier allemand Helmut Kohl. C’est vrai que je le connaissais assez pendant ma jeunesse, du fait de l’engagement politique de mon père Dr Franz-Josef Wuermeling dans la CDU et dans le gouvernement allemand (mon père fut ministre de la famille de 1953 à 1962, dans 3 cabinets du grand chancelier Konrad Adenauer).

Je me contente d’énumérer quelques bribes qui me paraissent significatives :

– Kohl est décédé le 16 juin 2017, âgé de 87 ans, né de parents allemands, et de grands-parents polonais du nom Kohn d’ancienne provenance juive khazar. Son vrai nom serait Henoch Kohn, changé plus tard en Helmut Kohl.

– Kohl (en allemand : « choux ») avait une fulgurante carrière politique, entre autre il fut de 1969 à 1973 ministre président de la Rhénanie en RFA, de 1973 à 1998 chef du parti « chrétien » CDU, et surtout de 1982 à 1998 chancelier pendant 4 législatures, donc pendant les années de la réunification des deux parties de l’Allemagne autour de l’an 1990. Il se fit célébrer comme le père de l’unité de l’Allemagne, mais aussi de l’Union Européenne et de l’Euro.

– Malheureusement ses succès politiques se situaient dans un contexte familial tragique et dramatique : sa 1ère femme Hannelore se suicida en 2001, après 41 ans de mariage et 2 fils (Walter et Peter); il se remaria en 2008 avec une autre femme, ancienne collaboratrice de sa chancellerie, 37 ans plus jeune que lui ; depuis ce 2èmemariage il avait coupé toutes relations avec ses propres fils et leurs enfants, l’un d’ailleurs marié à une turque et l’autre à une asiatique. Depuis une chute en 2008, ne se déplaçait plus qu’en chaise roulante ; etc.

– Sa religiosité ? Officiellement catholique. Mais à ma question à mon père ce qu’il pensait de Helmut Kohl, il me répondit : « Le dimanche à 11h quand nous allons à la messe, il va avec sa femme Hannelore au club de tirs de précision à Mayence »…

– Lors des funérailles de mon père à Münster, en mars 1986, Kohl fit l’éloge funèbre du haut de la chaire de la cathédrale. Il dit notamment : « Wuermeling nous a souvent molestés avec ses interventions permanentes en faveur de la famille, mais aujourd’hui il faut se demander : n’avait-il pas raison ? » A la fin du Requiem Kohl venait saluer un par un les membres de notre famille. Arrivés à notre hauteur, c’est-à-dire mon épouse (française) et moi, nous étions les seuls à lui refuser la main. Vous verrez ci-dessous que nous avions raison.

– En fait lors de la réunification des deux Allemagnes en 1990, Kohl avait nommé diverses commissions pour harmoniser les lois de l’est et de l’ouest en vue de la réunification officielle planifiée pour le 3 octobre 1990. La date approcha, et une commission n’avait toujours pas conclu : celle des questions éthiques, notamment l’avortement. A l’est (communiste) celui-ci était autorisé, à l’ouest (démocratique) non. Kohl, tel le roi Salomon, coupa le nœud en deux en disant : ok, cette question sera traitée par une commission spéciale à l’avenir, on procèdera d’abord et surtout à la réunification… Plus tard la RFA élargie accepta pratiquement la règle de l’est : on tue les bébés, à l’ouest aussi. Ainsi l’unité allemande est construite sur les cadavres des bébés allemands. On voit la suite aujourd’hui. N.D. à Fatima : « la Russie répandra ses erreurs sur le monde entier »…

– Merkel a été intronisée par Kohl qui l’appelait « das Mädchen « (la fille), mais dès qu’elle fut à la tête du parti CDU, et plus tard de toute l’Allemagne, elle le trahit et l’évinça (photo ci-dessus: Kohl en 2002, après son éviction par Merkel « le requin »).

– Son enterrement est prévu de manière totalement privée, on ne sait même pas quand. Par contre l’Union Européenne organisera à Strasbourg pour le 1 juillet un « acte de deuil européen », avec notamment Clinton, Macron et Merkel comme intervenants. Entre temps Mme Kohl (la 2ème) a déclaré qu’elle s’oppose formellement à toute intervention de Mme Merkel le 1 juillet à la cérémonie de Strasbourg, et qu’elle préférerait le président tchèque Monsieur Orban à la place…

– Ses fils Walter et Peter, n’ayant été informés de la mort de leur père que par la radio, se ruèrent vers la maison familiale pour un dernier salut au décédé, mais se voyaient l’accès interdit par un service d’ordre rigoureux ; ce n’est qu’après de longs palabres qu’ils ont réussi à pénétrer dans la maison de leur jeunesse pour voir pour une dernière fois le visage de leur père.

– Chez le chancelier chrétien Konrad Adenauer, lors de notre visite en sa maison de Rhöndorf sur le Rhin en 2016, son petit fils (du même nom) nous a expliqué que son grand-père y est décédé entouré de ses enfants, et qu’aujourd’hui encore, 50 ans plus tard, ils sont 50 grands et petits Adenauer qui s’y réunissent à chaque fête de noël pour se souvenir de leur père, grand-père et arrière grand-père. Voilà une famille lumière pour l’Allemagne. – Quant à Kohl, R.I.P. (Requiescat in pace) !

Rapport établi par Winfried Wuermeling

Publié dans Uncategorized

Dîner-débat Radio-Silence passionnant, sur le menu escalope florentine aux épinards, ils restent encore une d izaine de places si vous n’avez pas encore réservé !

Image | Publié le par

Nouvelles chrétiennes RU, édition spéciale du 17 juin 2017

Dépêche de nouvelles chrétiennes RU (UNEC), Edition spéciale 17 juin 2017

BP 70114, F-95210 St-Gratien, Tél./Rép. 0134120268, unec.sosmamans, www.radio-silence.tv

RADIO-SILENCE

Il y a exactement 17 ans, le 17 juin 2000, Radio-Silence a aéré sa première émission sur Internet. Déjà à l’époque nous étions convaincus que le silence sera un jour la seule réponse appropriée aux évènements toujours plus hallucinants qui nous envahissent. Le silence des catacombes quand la persécution des Chrétiens sévit ; le silence des pauvres qui sont exploités brutalement sans pouvoir se défendre n’ayant pas les moyens pour payer un avocat ; le silence de la majorité quand une minorité, soit-elle macronienne, s’impose comme un tsunami sous le faux nom de démocratie ; le silence des humbles et justes qui, dans le vacarme du siècle, savent trouver Dieu en se taisant. Ce n’est pas le silence d’Auschwitz que certains veulent imposer en riposte au « silence de Dieu », mais celui des Carmélites de Compiègne qui, expulsées de leur couvent de prières, chantaient les louanges de Dieu jusque leur dernier souffle en montant sur l’échafaud des Révolutionnaires. Ce n’est pas le silence des avortoirs où l’on suffoque, brûle et découpe les bébés innocents avant leur naissance, mais le silence des pompiers des bébés qui, dans l’ombre de la nuit, sauvent un bébé après l’autre en secourant les pauvres petites mamans qui s’y sentent acculées par une société devenue coupablement égoïste. Suivez la voie du silence, écoutez Radio-Silence (www.radio-silence.tv) ! Avec l’aire Macron un boulevard s’ouvre devant notre radio, menant vers la libération, la joie, Dieu.

SOS MAMANS

Une association pro-vie relate qu’elle exerce aucune pression sur les femmes qui envisagent l’avortement pour leur bébé « puisque nos stututs précisent ‘dans le respect de la personne’ et de ses libres décisions ». Nous sommes restés abasourdis. Franchement, quand on gangster planifie l’attaque d’une banque, faut-il rester neutre et ‘respecter ses libres décisions’ ? Nous, chez SOS Mamans, ne craignons pas de mettre une certaine pression sur une maman qui veut absolument avorter. N’envisage-t-elle pas un meurtre ? Et en plus le meurtre d’un être humain désarmé et innocent ? Arrêtons de penser toujours, jusque la nausée, à la FEMME, et commençons à penser enfin aux BEBES qui ne veulent que vivre ! Bien sûr, notre pression sur certaines mamans n’est pas entachée de violence physique, mais elle peut se matérialiser par une offre financière toujours plus élevée, jusqu’à ce que la survie du bébé soit assurée. Ce sont de véritables rachats de bébés. Cela se fait avec de l’argent, mais les pompiers du feu vont plus loin, ils risquent souvent leur propre vie pour sauver la vie des autres. Nous sommes les pompiers des bébés. Le plus souvent nos « batailles de sauvetage » ne se dirigent pas contre les mamans elles-mêmes – au contraire elles sont nos meilleurs complices voire amies dès qu’on leur tend la main -, mais contre tout ce qui les entoure et les pousse à l’avortement, ce qui veut dire presque toute la société, à commencer par sa propre famille, en passant par sa meilleure amie, son médecin, son assistante sociale, son employeur, jusqu’aux média, lois et gouvernements : tous sont le plus souvent opposés à la survie du bébé, tel que la pauvre jeune maman le ressent. Combien de fois des jeunes femmes nous ont dit : « Vous êtes les premiers et les seuls à m’encourager à garder mon bébé », et aussitôt la flamme de la vie monte de son cœur. C’est ainsi que nous avons pu sauver jusqu’à présent 1295 bébés de l’assassinat par avortement. Deo gratias ! – Dons possibles à SOS MAMANS (UNEC), BP 70114, 95210 St-Gratien, ou par Paypal sur la page d’accueil www.radio-silence.tv en précisant « pour Sos Mamans ». Merci au nom des bébés et leurs petites mamans !

Publié dans Uncategorized

Nouveau Journal de bord de SOS MAMANS (Suite 75 – Printemps 2017)

?ui=2&ik=79373e7a4c&view=fimg&th=15c431205a4bf313&attid=0.2&disp=emb&realattid=ii_j2zcrt1z0_15c2d68b5d880ff8&attbid=ANGjdJ_DMrWSiymjKAgQ8X12A3jY7ruGiEx82kMn0Qo31ccu0z2mRDR-lcPDHwVcAgt8edNxxFS2KfJMLiXM41CZdxrVKSIMgjj2ycUIA-fJ_dJzyNJ6n3A4HRKXLOM&sz=s0-l75&ats=1495773934455&rm=15c431205a4bf313&zw

Antonella, 12 ans, sauvée avant sa naissance par SOS Mamans (Photo UNEC)

Jeudi 6 avril 2017

Une lettre de remerciement

« Chère Madame G.,merci pour vos mots encourageants qui nous ont touchés.

En fait, "sauver comme le fait Jésus", comme vous dites, n’est pas si simple que cela, car Lui est tout-puissant, et nous sommes presque rien, et sans votre aide nous le serions encore plus. Par exemple Il a secouru la Samaritaine (pécheresse), et elle s’est transformée immédiatement en missionnaire extrêmement efficace de tout son village. Il a "embauché" les premiers 3 ou 4 apôtres, les autres apôtres sont venus par la persuasion de ceux-là même que Jésus avait conquis en premiers. Cette logique du bien qui se répand irresistiblement, c’est très dur – sinon impossible – à gérer par nous autres pauvres Chrétiens, disciples de Jésus. Par exemple quand nous sauvons un bébé (et sa mère), souvent cette maman se transforme très vite en Bonne Samaritaine elle-même en nous amenant plusieurs autres femmes en situation similaire, voire des cas sociaux, des misérables, des éclopées… Quoi faire? Jésus, en pareil cas, répand ses grâces, console, guérit, fait des miracles, avec des ressources divines illimitées. Mais nous, comment faire? Forcément en raison de nos limites nous devons dire NON à certaines demandes d’aide, et cela brise nos coeurs. Je dirais même que tout l’argent du monde ne suffirait pas à venir en aide à toute la misère du monde. Continuer sous ces conditions notre travail de sauvetage des bébés est un idéal presque irréalisable, car cela implique souvent la nécessité de "marcher sur les cadavres des autres" qui n’attendent peut-être pas de bébés sous des conditions terribles, mais qui sont également dans une misère qui crie au ciel. C’est pourquoi chaque sous que nous recevons en don est un cadeau du ciel, puisqu’il allège ce fardeau toujours grandissant. Un grand Merci à vous !

Tenez, dimanche dernier nous avons aidé une jeune maman (dont nous avions sauvé le bébé il y a 6 ans déjà) avec 100 Euro et quelques chocolats de Pâques. Elle est revenue hier en quémandant la même chose "pour les mamans Samira, Valérie, Mélanie et Christel" pour dimanche prochain (Rameaux). De plus elle dit: "Pouvez-vous donner 290 E à Samira pour sa facture Edf, sinon ils vont lui couper le courant, ce qui l’accablera gravement puisqu’elle a déjà une grosse dette de loyer qu’elle doit régler avant ce samedi (400 €); et Valérie doit aussi payer 400 Euro de loyer à son bailleur, sinon il la met à la rue…" Total immédiat, rien que pour cette seule demande: 4×100+400+290+400=1490 Euro à trouver pour après-demain, et le mieux en liquide, pour ces pauvres mamans en situation d’extrême détresse. Et ainsi de suite.

Comment "faire du bien" sous ces conditions? Dieu seul le sait. Avec Sa grâce SOS MAMANS l’essaye quand-même, depuis maintenant 22 ans. Mais personne n’imagine le martyre que cela implique pour ses collaborateurs et collaboratrices, celui de ne pouvoir aider les autres cas de détresse…

Cependant Dieu soit loué, Celui qui – selon ce que vous dites si bien – "a sauvé TOUS". Nous et vous avons la grâce d’en être les témoins et imitateurs indignes ! "Miserere nobis, Domine, miserere nobis!" Saint Paul nous console en disant (je cite de mémoire): "Ma faiblesse? Je m’en vante, puisque Dieu en profite pour la combler de sa plénitude." – Oui, en fin de compte, ce n’est pas l’argent qui nous manque le plus, mais la Foi et l’Espérance. Donc, en plus de vos oboles faites nous la grâce de prier aussi et intensément pour SOS MAMANS, s.v.p. »

Dimanche 23 avril 2017

Une autre lettre de remerciements, cette fois-ci à une donatrice autrichienne:

« Chère Madame, comme remerciement voici un bel enregistrement du chant « O Haupt voll Blut und Wunden » (Oh Tête couverte de Sang et de Plaies) de Jean Sébastien Bach. Il est chanté très lentement comme les Allemands savent le faire.

Si nous portions ce chant d’église en permanence en notre coeur, nous serions capables d’aimer continuellement, presque sans mesure, avec Jésus.

„La mesure de la charité est la charité sans mesure“, s’écria l’abbé Heim de l’abbaye de Heiligenkreuz/Vienne lors de son sermon de Pâques 2017 (qu’on peut trouver sur Internet), en citant saint François de Salés, un grand ami de St Augustin.

Certains accusent SOS Mamans de tous les maux : nous serions crédules, naïfs, trop faibles et sensibles, et finalement nocifs à ceux auxquels nous portons secours…

Nous, par contre, chantons dans nos cœurs : « O Haupt voll Blut und Wunden », et continuons imperturbablement notre chemin.

Souvent ce n’est pas facile, comme par exemple pour notre directrice Léa qui a été opérée hier pendant 4 heures pour l’enlèvement d’un gros kyste incrusté dans la colonne vertébrale et pour le redressement des segments de sa colonne, intervention qui a laissé une cicatrice de 40 cm le long de son dos, et quelques bouts de métal à l’intérieur…

Aimer, aimer, aimer…

« Le pire, quand on est prisonnier, c’est de ne pouvoir faire du bien à personne“, disait de façon bouleversante notre très vénéré cardinal Mindszenty.

De même peut-on découvrir dans la liturgie du Vendredi Saint l’antiphone „Ubi Caritas ibi Deus“ (Où est l’Amour, là est Dieu), ce qui est mille fois plus profond et osé que „Ubi Deus ibi Caritas“ (Où est la charité, là est Dieu). SOS Mamans se nourrit littéralement de cette vérité – et n’est souvent pas comprise, sauf par ceux qui sont eux-mêmes aimés.

„Ils M’ont persécuté, et ainsi vous aussi vous serez persécutés à cause de Mon Nom«, nous a annoncé Jésus.

"Aimer rend vulnérable". Si la charité ne va pas jusque-là, jusqu’à la douleur, la souffrance et la mort, on doit se demander s’il s’agit vraiment de la charité… divine.

Une de nos petites mamans, Sarah, une femme arabe tchadorée, dont nous pouvions sauver le bébé il y a 5 ans, nous poursuit toujours en nous demandant surtout de l’argent. Tous nous conseillent de la laisser tomber, car en plus elle n’accepte pas nos douces invitations à venir vers Jésus. Là elle demande du chocolat pour Pâques pour ses enfants et pour ceux d’une amie qui risque d’être évacuée de son appartement puisqu’elle ne peut payer l’assurance d’habitation. En dépit de tout nous lui déposerons demain matin 6 tablettes de chocolat dans sa boîte aux lettres, avec une enveloppe de 200 Euro pour l’assurance de son amie.

Jésus sait comment Il peut attirer ces femmes vers Lui, et aussi leurs enfants. On nous fait remarquer que ces enfants sauvés pourraient faire sauter le métro dans 15 ans. Mais nous, nous aimons.

On peut être convaincu que, si nous aimions sans mesure, Dieu pourrait sauver beaucoup plus de personnes. Mais Dieu est retenu par notre pusillanimité, celle de ses propres fidèles. N’a-t-Il pas reproché ce défaut à ses apôtres, et combien de plus cela vaut pour nous autres pauvres laïcs ! Nous sommes indignes de ce service d’amour auprès de Ses plus petits, mais nous osons quand-même nous engager et sortir vers la mer de la Charité, en espérant que sa Miséricorde débordant de Sang vienne au secours de notre faiblesse.

O Haupt voll Blut und Wunden !

Chère Madame, nous ne sommes que des disciples inutiles à l’aide desquels Dieu bâtit son Royaume déjà sur terre.

Le seul qui, en cette situation, fait preuve d’une patience et d’un amour inimaginable, c’est Dieu Lui-même. Nous admirons cette patience et essayons de l’imiter à notre humble niveau.

La difficulté est que nous n’avons en général que quelques 80 années pour agir, et LUI a l’éternité pour ses œuvres. D’où probablement notre impatience. Mais toute impatience n’est que faiblesse de la foi, puisqu’il ne s’agit pas de NOS oeuvres, mais des Siennes, éternelles, avec des fruits – qui sait ? – dans 30, 50 ou 100 ans…

Ainsi nous dispensons nos aides parfois pendant des années aux mamans qui, comme les jeunes oiseaux, ne savent au début qu’ouvrir leurs becs, en ayant la ferme espérance que Dieu, un jour, amènera ces oiseaux devenus grands – et leurs propres petits oiseaux – vers la bonne direction, vers le midi « où les citrons fleurissent » (Goethe), au Royaume du Ciel « où coule le miel » (Ecriture Sainte), où Dieu est tout en tout. Sainte Thérèse d’Avila s’écria : ‘Dios solo basta’, Dieu seul suffit. » – Fin de notre lettre.

?ui=2&ik=79373e7a4c&view=att&th=15c43139029b46ea&attid=0.4&disp=safe&realattid=ii_j35d74lj3_15c43139009d04d4&zw
​​

Vendredi 19 mai 2017

Nous nous occupons parfois de petites mamans pour sauver non pas seulement leur premier bébé, mais le 2ème, le 3ème, et maintenant une d’elles nous annonce qu’elle est de nouveau enceinte, donc un 4ème bébé. C’est Amalia, 24 ans. Nous lui suggérons cette fois fermement d’accoucher sous X, puisqu’elle n’a ni de mari, ni de travail fixe, ni de domicile assuré. Sa famille (musulmane) l’avait chassée de la maison dès le premier bébé puisqu’elle l’aurait fait avec un homme noir… On ne s’imagine pas dans quelle galère se trouvent ces jeunes femmes ! Eduquées en milieu musulman, même si elles ne pratiquement pas l’Islam et ne portent pas le tchador, elles se sentent totalement inférieures aux hommes et même à n’importe quel voyou d’entre eux, elles leur sont soumises, ne croyant même pas qu’elles ont le droit de refuser les désirs sexuels de ceux-ci et même des inconnus. Regardez cette misère à travers un court échange de SMS que nous avions ces jours-ci avec Amalia. La 2ème jeune fille nommée dans cette correspondance, Lilie, est également enceinte et fut tout récemment sauvée par SOS Mamans, justement avec l’aide efficace d’Amalia.

Amalia : Pouvez-vous m’aider, moi et Lilie, de partir 6 semaines pour un travail saisonnier, en vous chargeant de nos 2 loyers pour juin dès maintenant pour ne pas perdre nos logements par 1 mois d’absence, total 700€? Ce stage me permettra de me reprendre en main.

SOS Mamans : Exceptionnellement OK puisque cela vous fera aussi une sérieuse référence de travail et vous aidera à trouver un vrai job après votre rentrée. Je vous donnerai cette somme cet après-midi.

Le lendemain :

A : C’est horrible, je suis au poste de police, j’ai été violemment attaquée et dérobée dans la rue, j’ai des bleus partout, tout l’argent est parti. J’ai marre de cette vie, je suis entouré d’un monde de m…

SOS M : Courage ! Exceptionnellement OK pour te remplacer les 700€, dans l’intérêt de ce stage. Mais la prochaine fois dissimule donc les sommes reçues mieux à divers endroits sur ton corps, je te l’avais déjà dit.

Le lendemain :

A : La vie est trop dure. J’ai pris une grande décision.

SOS M (craignant un avortement): Mais tu m’avais bien confirmé que tu donnerais naissance sous X ?

A : Oui, mais j’ai décidé de me faire enlever les ovaires, je ne peux assurer tant d’enfants.

SOS M : Ce n’est pas la faute de tes ovaires, mais la faute de coucher avec n’importe qui, n’importe quand et n’importe où !

A : Je sais. Sans vous je serais déjà morte, je vis grâce à vous, et Lilie également. Il y a deux mois elle dormait encore la nuit dans la gare…

SOS M : Amalia, il faut changer de vie, te séparer de toutes ces servitudes qui t’abaissent. Il n’y a qu’un seul chemin : Jésus Christ notre Sauveur. Tu devrais te faire baptiser pour devenir chrétienne, et je peux t’aider en cela.

A : Je veux bien.

SOS M : Deo gratias

?ui=2&ik=79373e7a4c&view=fimg&th=15c431205a4bf313&attid=0.1&disp=emb&realattid=ii_j2zcv8lt2_15c2d6b26473c7b6&attbid=ANGjdJ_7w1sgnKby9iPxa-lvtTEKtZeQS3AMDnozcLF8hRx9kwMfP7yGSMpUom9KkLz8p7UwzPCGIBWZbQ7sAfgknVrC1oFKea1a71iv03JgN_45sxKK3ctvIFjr3wA&sz=s0-l75&ats=1495773934455&rm=15c431205a4bf313&zw
​ St Nicolas sauveur (église N.D. de l’Espérance, Cannes)

Cher lecteur, chère lectrice,

vous faites partie de nos donateurs ou coopérants, et nous nous faisons une joie

de partager avec vous, par le biais des extraits de notre ‘Journal de bord’,

nos joies et nos peines. Ce ‘Journal’ devient un monument de l’espérance,

prouvant que le crime de l’avortement peut être vaincu par la charité chrétienne.

Nous sommes fiers et heureux de vous savoir à nos côtés. Restez y, s’il-vous-plaît!

Vous faites véritablement partie de l’équipe de SOS MAMANS, merci, et en avant!

SOS MAMANS (UNEC), BP 70114, 95210 Saint-Gratien, Tél./fax/rép. 0134120268

Email : unec.sosmamans

Site Internet: www.radio-silence.tv (rubrique SOS MAMANS)

Dons immédiats possibles par carte de crédit (via Paypal) sur la page d’accueil de notre site Internet www.radio-silence.tv

Publié dans Uncategorized

Invitation au prochain dîner-débat de Radio-Silence, avec M. Henri de Saint Bon sur les Chrétiens en Orient, le 2 mai 2017

Publié dans Uncategorized

Rappel: Pèlerinage à la Sainte Tunique d’Argenteuil le dimanche prochain (dimanche Laetare)

Chers pèlerins à la Sainte Tunique,
un simple rappel, il n’y aura pas de messe lors du pèlerinage de dimanche prochain (dimanche Laetare). Elle avait été exceptionnellement accordée par l’évêque de Pontoise l’an dernier en raison de l’ostension 2016. Il faudra donc que chacun s’organise pour la messe pendant la matinée, et venir à la procession pour l’après-midi. Merci.

Ceci confirme l’humilité de ce pèlerinage annuel, en suivant Jésus dans sa Sainte Passion.
Bien cordialement,
COSTA (UNEC)

BP 70114, 95210 St-Gratien
TEL/FAX/REP 0134120268, unec.sosmamans
www.radio-silence.tv (rubrique Costa-Coeli)

Publié dans Uncategorized

Nouvelles chrétiennes RU: L’aide aux Chrétiens dans la tourmente en Orient, un dîner-débat attendu

Sujet brûlant !
Vite, ils restent encore quelques places pour vous (à moins que vous vous soyez déjà inscrits)….
Nous remettrons ce soir-là au président de SOS CHRETIENS D’ORIENT un chèque de 3000 Euro, somme collectée par l’UNEC pour nos frères et soeurs dans la tourmente en Orient.
Vous pouvez aussi régler le prix du repas (Osso Bucco) le soir même à la table d’accueil, mais annoncez vous dès maintenant s.v.p. par un email à radio-silence .
A mardi prochain donc, au grand plaisir de vous revoir,
Radio-Silence

Publié dans Uncategorized